Κυριακή, 8 Σεπτεμβρίου 2013

Cher ami de pensée,

Non les trois chefs d'accusation que l'on vous inflige me paraissent inacceptables. Il est bien connu que les militants d'Aube Dorée ont des actions punitives criminelles qui nous rappellent certains pogroms d'une certaine funeste époque. Merci de vous élever contre eux , et par le moyen d'action pacifique qu'est  la parole et qui, dans une démocratie, doit être libre. Mais la Grèce vit-elle encore  en démocratie? Nous redoutons le contraire et nous craignons que les autres pays européens, donc le mien, ne  vous suive si on ne s'élève pas contre ces pratiques.

Courage à vous, recevez mon entier soutien et toute ma considération.

Monique Loubeyre-Brasquet

Paris, France